Année 2016

Journée des droits des femmes en préfecture

 
 
Elles sont étudiantes, salariées, entrepreneures, enseignantes, agricultrices, policières, artistes, sportives, retraitées...
droits des femmes

Elles viennent de nos villes, de nos quartiers et de nos campagnes, de la métropole ou des outremers. Elles sont des citoyennes qui s’engagent au quotidien, dans leur quartier, leur famille, leur association.

Ce sont elles que la République a décidé de mettre en avant autour de la journée du 8 mars cette année. Quelque soit leur génération, leur position sociale, elles créent, elles imaginent, elles travaillent. La France n’offrirait pas le même visage au monde sans leur engagement. Chaque jour, elles font la France.

Depuis 2012, le gouvernement a placé l’égalité femmes-hommes au cœur de ses priorités politiques. Au-delà des actions déjà engagées, en particulier dans le cadre de la loi du 4 août 2014, cet engagement se poursuivra tout au long de l’année 2015, en particulier autour de trois axes : la place des femmes dans l’espace public, l’égalité professionnelle et la lutte contre les stéréotypes sexistes.

Le 8 mars est l’occasion de mettre en valeur ces engagements et de saluer le rôle de toutes les femmes dans le combat pour l’égalité qu’elles mènent et pour lequel la France agit chaque jour de l’année.

Le 8 mars 2015, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, 100 femmes de tout le pays ont échangé avec le président de la République François HOLLANDE, en présence de Marisol TOURAINE, ministre des Affaires sociales de la Santé et des Droits des Femmes et de Pascale BOISTARD, secrétaire d’Etat chargée des Droits des femmes. Parmi les 100 invitées, 4 d’entre elles venaient de Franche-Comté : Michèle GUERRIN, dirigeante de la société « Oneline formapro » et mécène du concours « entreprendre au féminin », Raphaëlle MANIERE, représentante syndicale et suppléante au Conseil Supérieur de l’Egalité, Sylvie DEBRAS, journaliste, créatrice de la revue « En vadrouille », sponsor pour l’entreprenariat féminin, Françoise RACINE, assistante sociale et membre du « collectif mixité », qui lutte contre les stéréotypes, les inégalités filles-garçons depuis plus de 10 ans sur le Pays de Montbéliard.

Elles ont pu faire part de leur expérience et de leur réflexion sur les stéréotypes qu’elles subissent en tant que femmes, sur le chemin vers l’égalité professionnelle, encore semé d’embûches et sur la place des femmes dans l’espace public.

 Dans le cadre de cette manifestation, le vendredi 6 mars 2015, Stéphane FRATACCI, préfet de la région Franche-Comté, préfet du Doubs avait convié à déjeuner, en préfecture, les 10 personnalités féminines de la région qui avaient été proposées dans le cadre de la manifestation organisée par le président de la République. Ce moment de convivialité a été également l’occasion d’un échange sur leur engagement pour l’égalité entre les femmes et les hommes en Franche-Comté par la lutte contre les stéréotypes, l’accès à l’espace public et l’égalité professionnelle, et permis une évaluation des améliorations à réaliser pour atteindre une égalité parfaite.

Outre les 4 personnalités féminines invitées par le président de la République, ont participé à ce déjeuner  : Loan JEROME, ingénieur de l'Institut national de formation agroalimentaire (INSFA), Evelyne SAGON, responsable des ressources humaines à la mairie de Damparis( Jura), Blandine TATIN, directrice de l’Incubateur d’entreprises innovantes de Franche Comté, Christiane TETET, chercheuse au CNRS, Maryline PAPE, psychologue et fondatrice de la compagnie de théâtre "La compagnie des trois sœurs (LTS)". Seule Maïté PIVAT, sportive de haut niveau, championne du monde de lutte, n’avait pu être présente pour des raisons professionnelles.