Année 2016

Opération de sécurité routière

 
 
Opération de sécurité routière

Sensibilisation des motards aux risques routiers : une action de prévention se déroulera le samedi 30 juillet 2016 à MONTANDON

Le risque d’accident mortel sur les routes pour les motards est plus de 27 fois supérieur à celui des automobilistes.

En 2015, 7 motards et 3 cyclomotoristes sont décédés sur les routes du Doubs, soit 37 % des tués. Les utilisateurs des deux-roues motorisés représentent 23 % des victimes en 2015 pour seulement 2 % du trafic.

Depuis le début de l’année 2016, ce sont 4 usagers de deux-roues motorisés qui sont décédés dans un accident de la route. 

Devant un tel constat, la gendarmerie nationale organise une action de Sécurité Routière envers les motocyclistes en partenariat avec la Direction Départementale des Territoires (chargé de mission deux-roues motorisés), et avec la participation de l’Association Française des Traumatisés Crâniens (Francis Marotel) et de la Fédération Française des Motards en Colère. Cette action de prévention sur le risque spécifique de la conduite d'un deux-roues motorisé se déroulera le :

LE Samedi 30 Juillet 2016

DE 14h30 A 17H30

SUR la RD 437 à Montandon

Cette action est mise en place à destination des motards qui fréquentent l'itinéraire de la RD 437.

Le but de cette manifestation consiste à leur proposer une réflexion sur les spécificités de la conduite d'un deux-roues motorisé, de les sensibiliser à une conduite apaisée et responsable et de leur rappeler les messages de prudence à l’arrivée des beaux jours (voir ci-après). Les gendarmes montreront aux motocyclistes les trajectoires sécurisées qu’ils pratiquent sur la route en tant que professionnels de la pratique de la moto.

L’opportunité sera aussi de diffuser la nouvelle campagne « Onde de choc » qui propose une nouvelle approche pour sensibiliser aux risques routiers en mettant en avant l’impact étendu et durable des accidents de la route sur l’entourage familial, amical ou encore professionnel des victimes. Une étude de l'Ifop de janvier 2016 révèle en effet qu'un Français sur deux a un proche qui a déjà été victime d’un accident de la route. Cette nouvelle campagne a débuté par la diffusion sur internet et à la télévision d’un film qui met en avant la nouvelle signature de la Sécurité routière « Tous touchés, tous concernés, tous responsables ». Elle rappelle que l’accidentalité routière reste l’affaire de chaque individu.

L’action pourra être annulée ou reportée si les conditions climatiques sont défavorables.

RAPPEL DES PRECAUTIONS A PRENDRE PAR LES MOTARDS :

L'état de votre véhicule :

  •  toujours faire le tour de son véhicule, 
  •  les pneus sont votre unique point de contact avec la chaussée ; veillez à leur bon état et vérifiez régulièrement leur pression, 
  •  les freins garantissent également votre sécurité : vérifiez régulièrement les témoins d'usure des plaquettes et l'état des disques, 
  •  l'allumage du feu de croisement est obligatoire pour être bien perçu par les autres usagers. Assurez-vous de leur bon fonctionnement ainsi que de celui du feu arrière et des clignotants. 

Votre véhicule doit obligatoirement être muni de :

  •  1 ou 2 feux de croisement à l’avant, 
  •  1 ou 2 feux stop et 1 catadioptre rouge à l’arrière, 
  •  1 ou 2 feux de position et de route, 
  •  des indicateurs de direction, 
  •  1 éclairage de la plaque minéralogique arrière.

L'équipement :

En l'absence de carrosserie, l'équipement constitue votre seule protection. Si le port d'un casque homologué muni d'autocollants rétro-réféchissants est obligatoire, il est également fortement recommandé de porter une tenue complète équipée de protections homologuées (épaule, coude, colonne vertébrale, chaussures montantes, gants...) et de préférence de couleur claire.

Par ailleurs, il semble nécessaire d’insister sur l'équipement du passager du deux-roues motorisés qui est souvent négligé. Il n’est pas rare de voir sur les routes des pilotes équipés d'une tenue de protection optimum alors que la tenue du passager ne présente pas les caractéristiques basiques requises (ex: port d'un blouson, de gants, de chaussures adaptées,....).

Une chute est autant traumatisante, sinon plus, pour le passager que pour le pilote.

L'état et la configuration de la chaussée :

Ne préjugez pas d’un état parfait de la chaussée, de nombreux paramètres peuvent déstabiliser la conduite de votre véhicule comme la présence de graviers, de cailloux, de nids de poule, de plaques d'huile et de gas-oil, d’objets perdus par les PL, de traversées d'animaux sauvages (...) qui nécessitent que vous adoptiez une réaction d'urgence pour éviter la chute ou l'accident.

Par ailleurs il est nécessaire de faire preuve de retenue et d'humilité quant à son pilotage dans la négociation des virages. En effet, 50% des motocyclistes en milieu rural sont responsables d'une sortie de route, seul, en virage ou en courbe (vitesse trop élevée, surestimation de son niveau de pilotage, mauvaise trajectoire, courbe du virage devenant plus prononcée). La perte de contrôle devient souvent dramatique lorsque le pilote percute un élément tel que le véhicule circulant en sens inverse où un obstacle fixe situé en bordure de route.

Sur la route :

La conduite d'un deux-roues motorisé doit s'inscrire dans l'objectif de « voir et être vu ». Vous devez, en permanence, observer et analyser l'environnement afin d'anticiper les dangers auxquels vous êtes particulièrement exposés.

Respectez le code de la route, soyez constamment attentif à l'état de la chaussée et ne prenez la route que si vous êtes en pleine forme.