Communiqués de presse

Une opération de police chasse a été organisée dans le Doubs le 13 novembre 2016

 
 
Cette opération portait sur des surveillances spécifiques et des contrôles des chasseurs.

Organisée par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage), une opération de police chasse s’est déroulée dans le Doubs, le dimanche 13 novembre 2016, en présence de M. Emmanuel YBORRA, Directeur de Cabinet du Préfet du Doubs.

En lien avec d’autres services de police chargés également de l’application de la réglementation chasse, à savoir l’Office National des Forêts (ONFOffice national des forêts) et la gendarmerie nationale, les contrôles, effectués par des agents ONFOffice national des forêts, ONCFSOffice national de la chasse et de la faune sauvage et des gendarmes, se sont déroulés sur le territoire des communes de Passavant, Courtetain-et-Salans, Lanans, Orsans, Ouvans, Lavans-Vuillafans, Saint-Juan, Adam-les-Passavant, Fontain, La Vèze, Montfaucon, Gernnes, Saône, Mamirole, La Chevilotte, Nancray, Osse , Bouclans, Naisey, Gonsans, Vauchamps, Champlive, Dammartin-les-Templies 

L’opération portait sur des surveillances spécifiques et des contrôles des chasseurs pour vérifier leur comportement en action de chasse et plus précisément sur :

  • les modes de chasse pratiqués (usage des véhicules et des moyens de localisation des chiens : colliers GPS),
  • la circulation des véhicules à moteurs dans les espaces naturels,
  • les règles de sécurité à la chasse (port du gilet fluo obligatoire, chasse et tirs en bordure des routes, en direction des habitations…),
  • les réserves de chasse,
  • les prélèvements réalisés dans le cadre des plans de chasse chevreuil et plans de gestion sangliers,
  • les armes et munitions utilisées,
  • les permis de chasser, assurances et autres documents nécessaires à l’exercice de la chasse dans le Doubs.

Lors de cette opération, au cours de laquelle 25 chasseurs ont été contrôlés ou abordés dans le cadre d’échanges d’information, 2 procédures ont été établies à l’encontre de 2 d’entre eux pour s’être postés en bordure d’une route départementale avec une arme chargée.

Une arme semi-automatique a également été trouvée sur le terrain.