Vague de froid : attention au risque d’intoxication au monoxyde de carbone

 
 

Ce jour, des personnes ont présenté des signes de malaise dans un restaurant du centre-ville de Besançon.

Une intoxication au monoxyde de carbone a été identifiée et un dispositif de prise en charge a été immédiatement mis en place par le SDISService départemental d'incendie et de secours. 

Le bilan fait état de 21 victimes dont 10 ont été transportées au CHU Jean Minjoz de Besançon.

A cette occasion, le préfet du Doubs appelle à la prudence sur l’utilisation des appareils de chauffage.

Recommandations : 

En période de froid , il convient d’être particulièrement vigilant sur les conditions d’utilisation d’appareils de chauffage d’appoint ou de groupes électrogènes. Le strict respect des consignes ci-dessous est impératif pour éviter le risque d'intoxication, qui peut être mortel : 

  •  Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion ;
  • Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, etc.) ;
  •  Aérer quotidiennement les habitation et ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par temps froid ;
  •  Ne jamais utiliser un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage,). Ces appareils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

Le monoxyde de carbone est un gaz invisible et inodore. Les symptômes de l’intoxication sont :

  •  maux de tête
  •  nausées,
  •  confusion mentale,
  •  fatigue.

En cas de soupçon d’intoxication, il est recommandé d’aérer les locaux, d’arrêter si possible les appareils à combustion, d’évacuer les locaux et d’appeler les secours en composant le 15, le 18 ou encore le 112.

Monoxyde de carbone